Advertisement
baffouillé le 23/01/08

Maintenant ça se passe ici, presque pareils mais différent , et avec des surprises !

|

Aquarélisable
baffouillé le 12/01/08

 

|

I wish you ...
baffouillé le 021/01/08

a very good year ...

|

133 et beaucoup de poussières de gomme ... {Edit}
baffouillé le 21/12/07

{Petit edit : enfin un fil rss, tout nouveau, pas encore tout beau mais ça viendras, faut cliquer ici ! }

 

|

 

Festivitée
baffouillé le 15/12/07

 

|

 

Radio
baffouillé le 24/11/07

(clic)

|

 

Et moi pendant ce temps là
baffouillé le 27/10/07

|

 

Sunday
baffouillé le 15/10/07

|

 

Brèves
baffouillé le 30/09/07

Je marche, depuis des jours, tous les jours. J'emprunte le même chemin, tous les jours, la musique dans les oreilles.
Traverser la ville un sac d'artiste sous le bras, comme si. Il y a deux ans je commençais l'année en empilant les vieux livres de maths, aujourd'hui j'achete crayons, aquarelle, carnets, ... J'ai les mains dans les miettes de fusains et les nuances de gris tous les lundis, à essayer de saisir le mouvement, la pose en 30 seconde, sans regarder s'il vous plait.
J'ai replongé à distance dans les albums photos, et j'examine tous les jours les photos, 1 mois, 1 ans, 2 ans, 6 ans, ... et toujours le même regard étonné ou perdu. Le plus dur à reproduire. Durant des heures je crayonne et j'efface penchée sur ma feuille tentant d'approcher la ressemblance. Je m'approche d'aujourd'hui, après il va falloir continuer sans filet, sans images auxquelles m'accrocher, à quoi ressemblerais-je à 40 ans, 60, 100 ?
Se sentir toute petite au milieu de ce monde d'artistes aux cartons à dessins remplis, sur les murs, les étagères. Les références à connaîtres qui ne me disent rien, les tableaux qui s'enchaînent à prendre en photo et les mots qui s'alignent. Prise de note en continue pendant deux heures et rentrer la main ankylosée à 20h. Je me sens toute petite, étonnée devant un professeur qui s'anime quand j'explique mon idée, s'asseoir sur un livre ouvert.
Lundi et jeudi c'est piscine, retrouver l'habitude de nager, d'enchaîner les kilomètres, se vider la tête pendant 180 minutes et marcher comme avant, le sac rouge et noire sous le bras.
Les jours passent au son des trains qui passent, ter, tgv, les trains de marchandisent la nuit font vibrer le sol.

|

 

C'est trop bête...
baffouillé le 31/07/07

Journée parfaite, c'était si, si bien.
Etre à l'aise comme rarement, parler, rire, lézarder sans réflechir, juste profiter.
A l'aise, rare sont les personnes capables de. C'est court une journée, trop.

Rentrée je regarde le calendrier et merde, après une telle journée je n'ai jamais autant regrettée d'être comme ça. Pourquoi ? pourquoi j'attend si longtemps avant d'aller vers des gens alors que l'envie est là et bien là ? Pourquoi alors qu'il reste que quelques semaines avant...

|

Summer
baffouillé le 24/07/07

Lorsque je n'avais pas le temps je m'était fait des listes de chose à faire, que je voulais faire. Je l'ai, et rien n'a avancé, ou presque. Des semaines, des mois que je n'ai pas écris une ligne, ç'est à se demander si j'ai un jour été capable de le faire, rien que de commencer, d'imaginer, ou tout simplement de penser. Des semaines que je n'ai pas écrit ici non plus, rien à dire, ou trop si je me laissais aller et ça ne sert à rien, c'est trop passagé.Hier, 3h du matin, et des phrases qui s'écrivaient dans ma tête que j'aimerait pouvoir re-écrire mais au matin il n'y a plus rien. Je vais regretter, la motivation va revenir une fois que le temps lui, ne sera plus là. Mais je n'ai qu'une envie, voir du monde, Les voir, surtout, seulement, et n'être surtout pas toute seule.

Je m'attache trop vite, les gens prennent parfois une telle importance. Non pas que ça me dérange, mais, peur d'être trop ... c'est moi, c'est toujours et encore moi. Même si je sais que, une partie de moi croit, espère, être devenue importante a leurs yeux. Mais ça ne marche pas comme ça, ce n'est pas si important au final.

Il me suffit de pas grand chose, les voir, un message, quelques mots, de courtes discussions en attendant des plus longues, des sourirs, rester allongée au soleil sur une serviette, un transat, sentir le monoïe et l'après soleil, voir un monde orange sous les paupières.

 

|

...
baffouillé le 03/07/07

Juillet, quand je regarde dehors on ne dirait pas, quand je repense à l'année dernière encore moins. Je tourne en rond, j'alterne, de l'écran aux livres avec toujours cette impression de ne rien faire du tout. C'est indéniable maintenant, il faut que je bouge, voir des gens, c'est la seule solution. Fallait pas m'y faire prendre gout aux heures passées à discuter à rire, de jour ou de nuit, au milieu du parking. Fallait pas que je soie de plus en plus à l'aise. Et debout sur un banc on faisait les tahitiennes, presque pas mal à l'aise, presque. C'est fou comme je m'attache vite à certaines personnes, suffit de pas grand chose, de quelques heures et de beaucoup de rire pour que j'ai envie de la revoir très vite. Fête de la piscine, jeux de lumières, décors en carton, feux d'artifice. Et quand elle me dit " l'année prochaine tu verras", ç'est une impression bizzare, je pensais arriver à partir assez finalement, et puis, nouvelles amitiées, elle vont me manquer. J'aimerai repasser ces moment en boucle, qu'ils se repetent chaque jours, je dois les revoir durant l'été c'est, obligé.

 

|